Des jeunes bruxellois s’opposent à leur parti

_____________________________________

Voilà qui est neuf et intéressant. Dans une carte blanche publiée dans Le Soir, les jeunes socialistes bruxellois affirment ne pas vouloir faire de la politique à la manière de leur mouvement politique dont ils ne peuvent actuellement pas être fiers. Ils veulent qu’un code de déontologie et de bonne gouvernance soit mis en œuvre au plus vite pour Bruxelles, sinon ce sera sans eux.

 » Nous voulons une réforme claire et sans ambiguïtés qui concrétise la fin du cumul des mandats maintenant et pour une application dès la prochaine législature, Cette réforme est incontournable pour toutes celles et ceux pour lesquels nous nous engageons chaque jour. »

Voilà qui est clair et net sur le fond, mais qui est aussi intéressant sur la forme. N’est-ce pas la première fois qu’une partie importante de la section bruxelloise d’un parti s’oppose publiquement au parti communautaire, aux attitudes de Liège et à la mollesse des décisions de Mons ? Peut-être s’interrogeront-ils aussi sur l’étrange silence de Laurette et de la Fédération (1) à propos du survol de Bruxelles ?

(1) à la notable exception de Karine Laleux à la Chambre

Une réflexion au sujet de « Des jeunes bruxellois s’opposent à leur parti »

  1. FC

    Pour rappel Laurette est la responsable politique qui a imaginé et imposé la fameuse route du canal laquelle impacte 390,000 bruxellois. Dans un premier temps, malheureusement oublié, on parlait d’ailleurs de la « route Onkelinckx » par opposition à la « route Chabert » qu’elle remplaçait.
    C’est aussi une liégeoise qui habite à Lasne et se présente comme bruxelloise. Son histoire, son coeur sont Wallon et c’est naturel.
    Déjà deux fois défaites aux communales à Schaerbeek (les schaerbeekois ont la dent particulièrement dure envers les « parachutés » de tous bords), je pense qu’elle a le profil type du responsable politique purement « communautaire » s’appuyant sur le vaste réservoir de voix bruxellois pour des raisons purement électorales, dans le contexte du match opposant le PS au MR.
    En tant que bruxellois, je ne lui fais absolument pas confiance.
    Encore moins à Didier Reynders.
    Karine Lalieux est une « echte » née à Anderlecht et elle a les intérêts de la RBC à coeur. Je souhaite qu’elle prenne la direction d’une « fronde PS RBC » et exige l’indépendance institutionnelle vis-à-vis du PS communautaire.
    Et que des relations politiques entre les régions W et RBC empruntent de respect mutuel voient enfin le jour.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.