Qui tient les rênes de la culture à Bruxelles?

610765760_b979848088z-1_20160930172954_000_g7m7n6tue-1-0-2

… et il en manque quatre

Nouvelle illustration du mille-feuille décisionnel qui mine notre Ville Région, l’article de Muriel de Crayencour à propos du futur Centre d’art Citroën est incisif … et inévitablement long.  » Ce ne sont pas moins de 10 ministres qui tiennent entre leurs mains un des aspects de la culture à Bruxelles. On a pu voir cette ahurissante photo dans Le Soir, illustrant la première réunion de la Conférence interministérielle (CIM) Culture (qui) se tenait à Bozar à l’initiative de Sven Gatz, ministre flamand de la culture et Alda Greoli, ministre de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles. »

« Si Didier Reynders, Jean-Claude Marcourt, Philippe Muyters et Maxime Prévot n’avaient pu faire le déplacement, ils étaient déjà sept autour de la table pour cette première : Sven Gatz, ministre flamand de la culture, Rudi Vervoort, ministre-président de la Région, Pascal Smet, ministre chargé de la Culture à la VGC, Isabelle Weykmans, ministre de la culture à la Communauté germanophone, Elke Sleurs, secrétaire d’État à la Politique scientifique fédérale, Alda Greoli, ministre de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Fadila Laanan, ministre chargé de la Culture à la Cocof. »

 » Si Sleurs est en charge, des musées fédéraux, Vervoort, en tant que Ministre-Président du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale est notamment chargé du tourisme à Bruxelles. C’est sans compter sur Alda Greoli, qui remplace Milquet comme Ministre de la Culture à la Fédération Wallonie-Bruxelles. »

« Si l’un a pour objectif d’attirer les touristes à Bruxelles, l’autre tient en main les clés des bâtiments et des musées, la dernière décidant des grandes orientations de la culture à Bruxelles (et en Wallonie). Ajoutons que si Jean-Claude Marcourt est chargé à la FWB de la Promotion de Bruxelles dans ses aspects économiques, Rachid Madrane est aussi en charge de la Promotion de Bruxelles mais dans ses aspects culturels « . Vous suivez toujours ?

2 réflexions sur « Qui tient les rênes de la culture à Bruxelles? »

  1. Bruno de Halleux

    Une histoire formidable sur Churchill.

    Lors de la dernière guerre mondiale, on lui a fait savoir qu’il faudrait réduire le budget de la culture du RU pour soutenir l’effort de guerre engagé contre l’Allemagne.

    Il aurait répondu : Si vous voulez diminuer le budget de la culture, alors pourquoi faire la guerre ?

    Bruxellois et bien malheureux de lire que cet embrouillamini dans les décisions culturelles à Bruxelles est bien loin du désir éclairé de Churchill !

    Répondre
  2. Eric van Delft

    Ce que vous décrivez est tragique. Au point de vue culturel Bruxelles vit un véritable déclin et le fédéral est complètement largué et à la traîne. On a l’impression que l’on veut saboter Bruxelles. La situation constatée au Musée des Beaux-Arts par exemple est lamentable (pensez à la fermeture anticipée de l’exposition van der Weyden il n’y a pas si longtemps. Que reste-t’il de la réputation de ce musée si riche en collections ? Le musée de fin de siècle n’est pas vraiment un musée, et à part une collection privée bien valorisée au sein de la collection, il s’agit d’un accrochage fait à l’économie. Ou sont nos collections d’art moderne Madame Sleurs? ). En face du Musée des Beaux-Arts l’état lamentable de l’Académie est une autre situation interpellante. Actuellement la culture s’exporte, si Bruxelles veut avoir un sursaut touristique et un rayonnement international la ville doit y penser. Hélas le mille-feuilles institutionnel empêche toute décision rationnelle et efficace, je crains que l’avenir ne soit sombre, très sombre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.