Des minibus électriques sans chauffeur

navya-navette-autonome-française

Non, ce n’est pas à Bruxelles mais à Lyon, où l’on teste deux prototypes Navya après les expériences de Bordeaux et de Sion en Suisse. La formule idéale pour les deux derniers km ?

C’est le journal Métro qui l’annonce et Le Monde qui se réjouit et s’interroge.
Longue de 1,3 kilomètre, la desserte lyonnaise est ouverte au public pour un an depuis le week-end passé. Une quinzaine de personnes peuvent être transportées dans chaque véhicule. Vous en saurez plus après cette petite vidéo filmée à Bordeaux.

Avec une rotation rapide sans pollution, ne serait-ce pas – par exemple – une manière propre et efficace de relier le centre ville piéton à la gare centrale, terminus des bus  articulés ? Pascal Smet fera-t-il un saut à Lyon, à Bordeaux ou à Sion pour tirer enseignement de l’expérience ?

2 réflexions au sujet de « Des minibus électriques sans chauffeur »

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.