Molenbeek, les nouvelles Marolles ?

___________________________

Les visites guidées nuancées organisées par Hans Vandecandelaere – sur base de son livre  » ‘In Molenbeek  » et par Brukselbinnenstebuiten, rencontrent un grand intérêt depuis les attentats de Paris. Ils ont mis le projecteur sur la commune de  » Mol-en-bèque  » présentée comme la plaque tournante du terrorisme en Europe. Buzz annonce que de 6 visites il y a un an, ils sont passés à 58 cette année.

Le journal précise qu’il ne s’agit pas de voyeurs, de personnes avides de catastrophisme ou d’adresses jihadistes, mais plutôt de visiteurs qui essaient de se faire une idée de la réalité de cette commune que la presse a caricaturée à souhait. Parmi eux, on compte des néerlandophones, des francophones, des cinéastes, des universitaires, des expats et même des personnes d’origine marocaine qui habitent le quartier. Des visiteurs de Flandre se disent agréablement surpris de voir que Molenbeek n’est pas le trou à rats annoncé. Une visiteuse dit:  » Molenbeek ce sont tout simplement les Marolles d’aujourd’hui « . D’autres points de vue dans  7 sur 7.

Si Chinatown est une visite incontournable de New York, personne ne parle de ghetto. Pourquoi Molenbeek ne jouerait pas la carte Oriental City autour d’un hamam de qualité avec des palmiers, des zelliges de Fès, du tadelakt, avec un véritable salon de thé et des pâtisseries orientales, plusieurs restaurants marocains, tunisiens, algériens et berbères. Et puis un souk avec du cuir, des tissus, des calligraphies, du travail du cuivre, de la poterie, …. Non, pas pour faire pittoresque, mais pour attirer et aiguiser la curiosité d’une population qui ignore tout de l’autre côté du canal. Et puis aussi pour créer une image positive, des emplois dans l’artisanat, la restauration et la vente.

zellig

 

 

 

 

 

 

 

 

6 à 58

3 réflexions au sujet de « Molenbeek, les nouvelles Marolles ? »

  1. William Belmont

    C’est vrai qu’il manque à Molenbeek des lieux qui attirent des gens d’autres communes – et pourquoi pas autour de la culture marocaine? Un centre culturel diversifié et attrayant pour un large public? Peut-être autour d’une mosquée digne de ce nom? Comme la mosquée de Paris dans le 5ème arrondissement?

    Répondre
  2. cousin Huub

    Chinatown est coloré et n’a pas de connotation religieuse (ni fanatique, intégriste,…) ce qui la rend sans doute moins inquiétante qu’un quartier somme tout banal qui contient des gens qui ont peur d’afficher leurs idées modernes face à quelques dangereux retardés.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.