L’Europe est notre avenir

_____________________________

Pour Bruxelles, c’est sans doute encore plus vrai que partout ailleurs. Il faut donc  » prendre le temps de ré­ex­pli­quer que face aux défis du siècle – éva­sion fis­cale, mi­gra­tions, ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique – seule l’Union peut faire la force. Elle doit avoir l’hu­mi­lité de ré­ex­pli­quer ce qu’elle est: une construc­tion dé­mo­cra­tique in­ache­vée. De ré­ex­pli­quer que les lois com­munes sont adop­tées par des mi­nistres et par des dé­pu­tés élus au suf­frage uni­ver­sel – pas par ces « eu­ro­crates » que l’on aime tant dé­tes­ter. »

 » Si elle veut convaincre, l’Eu­rope doit tra­vailler sur des pro­jets concrets, en ma­tière so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale no­tam­ment, et prou­ver aux gens qu’elle se sou­cie de leur bien-être avant tout. Pour être com­prise, elle devra à terme créer un vé­ri­table es­pace po­li­tique eu­ro­péen. Tout cela ne se fera pas à Vingt-Sept. C’est le mo­ment pour ceux qui veulent sau­ver l’Union, ce mer­veilleux idéal, de se comp­ter ».

(Source: sorry, je ne me souviens plus dans quel journal j’ai trouvé cette opinion …)

3 réflexions sur « L’Europe est notre avenir »

  1. Antoine

    Si, j’ai bien compris, c’est parce que nous sommes « opportunistes » Bruxellois que nous nous devons d’aimer l’Europe et ses eurocrates…!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.