Marre des bouchons? Pourquoi ne pas venir vivre en ville ?

__________________________________

C’est la DH qui interroge dans un édito bien senti de Géry De Maet.
Il rappelle que c’est dans les années 70 que s’est développé l’exode urbain. Les citadins sont partis à la campagne pour y chercher le bon air et la douceur de vivre qui leur manquaient en ville. Souvent aussi à cause du prix des logements à Bruxelles.

Quand  ils ont commencé à se farcir les bouchons tous les matins, leur rêve a commencé à se teinter de gris.  Mais la ville s’est vue dépeuplée durablement de sa classe moyenne, qui n’y vient plus que pour travailler, sans y payer ses impôts, mais en profitant des services qu’elle offre.

Et de conclure: « Si certains d’entre eux décidaient de revenir habiter en ville, cela leur éviterait le stress quotidien des embouteillages et cela rapporterait de l’argent à des communes désargentées ».

Une réflexion au sujet de « Marre des bouchons? Pourquoi ne pas venir vivre en ville ? »

  1. Matthieu

    On ne demande pas mieux ! Mais si les autorités font tout pour faire fuir la même classe moyenne au motif de tourisme, économie, voiture-reine, on-a-toujours-fait-comme-ça, c’est-pas-moi-c’est-l’autre et ainsi de suite, il ne faut pas s’étonner de la situation.

    Je suis Bruxellois depuis plus de 30 ans et je ne songe qu’à une chose : fuir cette ville qui semble irrémédiablement perdue et soumise à des forces malveillantes et des enjeux qui ne la concernent pas.

    Répondre

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.