Des emplois en moins, des revenus en plus ?

_____________________________

Plusieurs journaux déplorent qu’en 2015 la Région de Bruxelles ait perdu 18.200 emplois par rapport aux 720.132 qu’elle offrait en 2014 (source SPF Economie).  Pour la première fois, plus d’un emploi sur deux y est désormais occupé par un Bruxellois

Comme parallèlement le nombre d’emplois augmente dans toute la zone dite RER, il s’agirait donc essentiellement de délocalisations d’entreprises de Bruxelles vers les deux Brabants. Il y a donc aussi moins de navetteurs qui circulent quotidiennement dans Bruxelles, ou alors, il s’agirait d’une navette à l’envers: des Bruxellois partant travailler dans un des deux Brabants.

Ne peut-on considérer comme une bonne nouvelle de voir des Bruxellois gagner leur vie en périphérie et payer leurs impôts à Bruxelles où ils résident plutôt que le contraire ? Qu’en pensent les économistes qui nous lisent ?

1 réflexion sur « Des emplois en moins, des revenus en plus ? »

  1. Matthieu

    Ou n’est ce pas un constat d’échec de la politique Bruxelloise; entre les tunnels et la zone piétonne, qui pousse les entreprises à se délocaliser en périphérie? Les entreprises paient aussi des impots…

    Répondre

Répondre à Matthieu Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.