Le droit de vivre ici

_________________________

“Les Panama Papers sont le 11 septembre de la crédibilité fiscale de l’état belge. Plus que jamais, les citoyens ont l’impression que les impôts ne sont pas justes. Ce n’est pas un sentiment, c’est la dure réalité. Ceux qui ne veulent pas payer d’impôts ici n’ont pas à vivre ici. Tout comme ceux qui rejettent nos normes et valeurs n’ont pas à vivre ici. On ne peut pas vivre dans une société et se placer en dehors.”

 Qui dit cela ? Et bien ce sont Hendrik Vuye et Veerle Wouters, députés à la N-VA.  Ils en disent beaucoup plus ICI. Après s’être risqués à des comparaisons audacieuses ils concluent. Les impôts justes favorisent la solidarité au sein de la communauté. Ils favorisent le sentiment d’appartenance à une communauté. « 

Comment sortir de cette situation révoltante ? Paul Jorion répond brièvement: « Il faut le faire au niveau le plus haut possible, c’est-à-dire de l’ensemble des nations. Cette course au dumping fiscal ne fonctionne pas et il faut donc se mettre d’accord à ce niveau-là, unifier autant que possible les régimes fiscaux des pays sinon il n’y a pas de fin au processus. »

2 réflexions sur « Le droit de vivre ici »

  1. courtois

    Faudrait peut-être commencer par baisser le niveau d’imposition fiscal exorbitant que l’on a en Belgique. On oublie un peu vite que nous sommes les champions du monde du très faible rapport entre salaire net et salaire brut et pire encore entre salaire net et coût patronal, et cela pour se payer une sécurité sociale qui profite à beaucoup qui n’ont que peu ou pas cotisé

    Répondre
  2. Ping : Le droit de vivre ici — bruxselsfuture | katartsblog

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.