La mixité des quartiers régresse

______________________________

Brusselnieuws – traduit par Daardaar – révèle qu’en l’espace d’un an, deux synagogues ont été mises en vente à Schaerbeek. « Pourtant, cette partie de Schaerbeek près de la Gare du Nord fut à une époque un important quartier juif « . Mais aujourd’hui « Il n’y a quasiment plus de juifs dans ce quartier », affirme Michel Laub.

Où se sont-ils installés ? « Ils se sont déplacés principalement vers Uccle et Ixelles », indique Daniel Natan. « Les membres de notre communauté disent qu’ils ne se sentent plus en sécurité. Mais cette perception est fausse, car d’après ce que je sais, il n’y a presque pas eu d’incidents antisémites ».

Alors que certains agitent le spectre de la gentrification des quartiers bruxellois, on semble plutôt assister à un renforcement de « l’entre soi ». Une classe moyenne qui réussit déménage pour rejoindre les quartiers riches, laissant les moins nantis entre eux. Cela se traduit aussi dans la population des écoles. Un renforcement dangereux de la ville duale.

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.