Revoir la mobilité à Bruxelles

___________________________

L’état de délabrement des tunnels de la capitale présente un avantage non négligeable : il oblige (enfin) les décideurs politiques à imaginer un programme à long terme pour la mobilité à Bruxelles. Il ne s’agit pas seulement d’entretenir le réseau hérité de la génération “tout à l’auto”, mais de préparer l’avenir et d’assurer la difficile transition.

Christophe De Caevel dresse une  très intéressante synthèse pour Trends-Tendances.
Elle vaut la peine d’être lue intégralement, mais en voici deux extraits.

 “ Les velléités de la SNCB d’augmenter les tarifs en heures de pointe ne vont pas inciter les navetteurs à abandonner leur voiture, tandis que le RER – qui devait être la solution – subit un flagrant déséquilibre communautaire.”

 “ Et qui va payer les infrastructures ? La Flandre ne veut pas entendre parler d’un péage, estimant qu’avec la nouvelle loi de financement, les Flamands paient déjà suffisamment pour la mobilité à Bruxelles. C’est à peine mieux du côté wallon, où la taxation au kilomètre a spécifiquement été rejetée dans l’accord de gouvernement afin de ne pas défavoriser les zones rurales, terreau électoral du cdH.”

Laisser un commentaire.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.