Trouver sa place en ville

_________________________________

Quand on débarque à Bruxelles, il n’est pas évident de se débrouiller. La presse annonce que depuis cette année, un parcours d’intégration est mis en place pour accueillir les nouveaux venus, les initier à la citoyenneté bruxelloise et à une de nos deux langues officielles.

Fort bien et fort tard. Bien après la Flandre et même après la Wallonie. Ce parcours doit-il être une contrainte ? ou une occasion de connaître sa Région d’accueil, ses usages et ses méandres administratifs ? Peut-on espérer une fête en fin de parcours ? et la remise d’un document d’appartenance à une communauté dont on peut être fier ?

Ce parcours ne concerne que les primo arrivants originaires d’un pays non membre de l’Union européenne, Il est donc trop tard pour ceux qui sont arrivés à Bruxelles depuis quelque temps déjà et pas accessible aux primo arrivants venus, par exemple, de pays nouvellement membres de l’est de l’Europe.

Le parcours sera obligatoire sous peine de sanctions. Le hic c’est que le gouvernement bruxellois n’a subventionné que trois associations pour remplir cette tâche et qu’elles ne peuvent recevoir que 7.000 candidats sur les 15.000 annoncés … Et nous ne parlons pas de ceux qui voudraient bénéficier volontairement de cette formation. Peut mieux faire.

 

Laisser un commentaire