Vers une Police Métropolitaine ?

Même si nos policiers sur la brèche ont fait leur devoir, les 19 communes et les 6 zones de police de la Région de Bruxelles son pointées du doigt en Belgique et à l’étranger concernant la coordination des mesures pour prévenir les actes terroristes. Le Fédéral semble vouloir reprendre la main. L’ensemble des membres néerlandophones du parlement bruxellois ont demandé la fusion des zones de Police, tandis que les élus francophones – Rudi Vervoort en tête – continuent à s’y opposer. Le communautaire cèdera-t-il devant la menace qui vise Bruxelles ?

L’argument invoqué par les francophones est la nécessité d’une police de proximité. Mais une Police Métropolitaine unique n’a de sens que si elle dispose de 100 commissariats de quartier qui en sont les yeux et les oreilles. Ils seront bien plus proches du citoyen que ce que l’on connaît actuellement dans des zones de Police comme Bruxelles-Ixelles par exemple.

Je ne peux m’empêcher de publier la photo de l’hémicycle pendant le discours du Ministre Président devant cette assemblée plus que clairsemée, vu l’absence des nombreux parlementaires qui prolongeaient le lunch. Pas très sérieux Mesdames et Messieurs nos représentants par les temps qui courent.

bruparl

 

 

photos parlent et oppose FR NL

http://www.politico.eu/article/belgium-failed-state-security-services-molenbeek-terrorism/

no go zone

7/7 Die Welt

3 réflexions sur « Vers une Police Métropolitaine ? »

  1. Diogène

    Pas d’accord avec Matthieu car la seule et unique façon de maintenir l’équilibre communautaire (exigée par le NL, ne l’oublions jamais) est le statut quo yc pour les zones de police, cheval de Troie évident à une future « demande » de fusion des communes.
    Tous les F bruxellois sont très heureux de la nouvelle attitude de coopération de la communauté NL, c’est véritablement un grand espoir pour notre ville.
    Mais le récent épisode montre à quel point nous devons rester vigilant face à la soif de pouvoir d’élus NL naturellement inféodés à des partis communautaires.

    Répondre
  2. Matthieu

    Plutot d’accord avec les NL sur ce coup la. D’ailleurs ce qui est vrai pour la police est egalement vrai a beaucoup d’autres niveaux pour BXL, et 19 communes pour Bruxelles ne font pas de sens non plus. Il est grand temps de repenser l’administration de la ville region pour eviter des absurdites comme les plans se stationnement incoherents d’une rue a l’autre, une proprete douteuse aux actueurs qui se renvoient la balle, des piscines aux prix variables selon votre commune d’origine (parfois la piscine a 500m de chez vous est plus chere parce que changement de commune), des plans de circulation / parkings de delestages geres a de trop petites echelles (pietonnier…), et j’en passe certainement.
    Quand a la representation des elus, il est aussi grand temps pour que les elus soient respectes davantage par les electeurs qu’ils respectent mieux leurs mandats. Comme au parlement Europeen, absences trop frequentes = retenue des indemnites, et obligation de presence pour pouvoir voter en seance!

    Répondre
  3. LM

    Qu’on soit d’accord ou non avec les décisions du gouvernement bruxellois et de son président, les députés ont des obligations envers l’état et la population, notamment d’être présents au parlement lors des sessions ordinaires et extraordinaires. S’ils manquent à leurs obligations, ils devraient être, soit rappelés à l’ordre, soit réprimandés, soit remerciés, C’est la règle pour tout travailleur. Pourquoi nous et pas eux? D’autant plus en ces jours d’extrême urgence. Les policiers, les pompiers, les militaires, les membres du personnel médical…, eux sont bien présents !

    Répondre

Laisser un commentaire