Nous sommes tous Molenbeekois

___________________________

La planète entière connaît aujourd’hui le nom de cette commune bruxelloise et ne peut l’imaginer autrement que comme la « base arrière du terrorisme islamique ». Il ne fait pas bon habiter Molenbeek aujourd’hui. Molenbeek n’avait pas vraiment pas besoin de cela. Et ce n’est pas parce que Jan Jambon leur promet de « faire le ménage » (au Kärcher ?) que ses habitants se sentent rassurés. Imaginez un instant ce que c’est que d’aller se présenter pour un emploi et de devoir annoncer qu’on habite Molenbeek …

Dans son éditorial, Béatrice Delvaux rappelle qu’en avril 2010 lorsque des tirs à la kalachnikov se sont produits en plein jour à Molenbeek et Anderlecht on ne parlait pas de terrorisme mais de banditisme. Le Soir et De Morgen, agacés, avaient alors signé une carte blanche, appelant les hommes politiques à cesser de « jouer » pour enfin regarder l’enjeu. La région bruxelloise, Molenbeek et Anderlecht compris, ne sont pas Chicago sur Senne mais sous la menace d’une bombe sociale, que personne ne veut voir et gérer. Les deux journaux plaidaient pour une stratégie d’attaque, urgente, sinon…

Au nord du pays – et en Wallonie –, qui se préoccupe aujourd’hui de la Région bruxelloise ? Beatrice Delvaux de conclure: Si le cas « Molenbeek » avait la vertu de rappeler que l’enjeu « Bruxelles » est celui de tous, et pas seulement pour les aspects répressifs, on pourrait se dire que finalement cette crise « djihadiste » aura débouché sur du constructif.

Que pouvons nous faire pour Molenbeek ?
Résister en allant nous asseoir sur les terrasses ? Lui donner un nouveau nom ?  La question est posée. Mais dès ce mercredi à 17h à la place communale vous pouvez vous joindre à une action de solidarité des Molenbeekois avec toutes les victimes du terrorisme. Y serez-vous ?

1 réflexion sur « Nous sommes tous Molenbeekois »

  1. Roger Gennotte

    Je ne suis certainement pas Molenbeekois et je ne me dirai Bruxellois que lorsque cette malheureuse ville-agglomération-région sera enfin devenue une seule ville, avec une seule zone de police, un seul Bourgmestre/Maire élu directement entouré par un Conseil de la Ville de taille raisonnable et également élu directement.
    Et tant pis si cette Ville tendra à devenir islamique, au moins on verra clair.

    Répondre

Laisser un commentaire