Initiative bilingue pour ados en crise

________________________________

Une réforme de la santé mentale est en cours. Les ministres fédéraux, bruxellois, wallon et flamands en charge de la Santé sont d’accord sur un constat : l’offre en santé mentale pour les enfants et adolescents est insuffisante par rapport aux besoins.

Suite à l’appel du fédéral, la Région bruxelloise a été la première à lancer une initiative. Notons qu’elle sera régionale et non communautaire. Baptisé BruStars, ce nouveau réseau impliquera les écoles, l’Office de la naissance et de l’enfance, les services d’aide à la jeunesse, les institutions de soins, les médecins de famille, les services ambulatoires, les hôpitaux spécialisés, les centres de référence…

Si la réforme en santé mentale vise à hospitaliser le moins possible, des places en urgence pour les adolescents qui décompensent seront toujours nécessaires. Pour cela il faudra disposer de 10% de lits “libérables” pour les situations de crise. Des lits financés même si non occupés.
L’article de La Libre est ICI et relate aussi une expérience de terrain.

Laisser un commentaire