La VUB fait taire Paul Jorion

___________________________

Paul Jorion – dont vous connaissez sans doute le blog – développait la capacité de ses étudiants à réfléchir sur l’économie autrement. Anthropologue et économiste, il fut le seul à avoir prédit la crise financière de 2008. La gouvernance par les nombres n’était pas sa religion et il refusait de transformer son cours en propagande pour la « science économique ». Pour en avoir suivi quelques uns, je peux témoigner de l’intérêt que ses cours représentaient pour tout « honnête homme du XXIè siècle ».

Je suis obligé d’écrire qu’il « enseignait », parce que la VUB vient de lui signifier brutalement son préavis – sans avertissement – sous prétexte, que son anglais n’est pas bon (il a vécu plus de 20 aux USA et au UK où il a enseigné), qu’il n’aide pas les étudiants qui n’assistent pas aux cours et qu’il y a des plaintes d’étudiants (dont il n’a pas connaissance). Tout cela pour ne pas lui signifier que son regard sur l’économie ne convient pas à la VUB. Les articles de Brusselnieuws, de l’Echo et sa vidéo vous en diront plus.

Cette purge n’est pas à l’honneur de la VUB et constitue une perte pour les étudiants qui s’y forment. Invité un peu partout à porter son regard critique sur l’emprise grandissante des marchés et de la finance sur les affaires du monde dénoncée par Jacques Attali, Bruxelles avait la chance de le compter parmi ses professeurs et de profiter de ses rencontres mensuelles dans son « café économique ». Alors que la financiarisation de l’économie est de plus en plus épinglée et commence à sentir « la fin de règne », notre université ne mesure pas l’intérêt d’avoir un Paul Jorion dans ses murs. Galilée serait-il mort pour rien ?

3 réflexions sur « La VUB fait taire Paul Jorion »

  1. Philippe Delstanche

    Merci Yvan pour l’info. Sans doute pourrait-on réunir quelques personnes susceptibles d’être intéressées à échanger une fois par mois à Bruxelles avec Paul Jorion et qui seraient prêts pour cela à une petite contribution financière capable de couvrir ses frais de déplacement et une modeste rémunération. Si tu lances un appel, j’en suis. Je suis persuadé que d’autres « orateurs » intéressants pourraient se joindre à la démarche.

    Répondre
  2. Ghislaine Weissgerber

    Aie aie aie ! On ne peut rien faire pour lutter contre cette décision ?Y a-t-il des réactions au sein des étudiants ?Merci, Yvan.Bonne journée,Ghislaine

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.