Inadmissible de favoriser le retour des classes moyennes ?

_________________________

Pour le ministre wallon Philippe Lacroix, le projet de réforme fiscal de Guy Vanhengel est « problématique »: il « pourrait favoriser un exode fiscal vers la capitale d’une population aisée qui vit dans le Brabant wallon, c’est inadmissible! » – Belga

« Ce que je déplore pour le fédéral vaut pour Bruxelles », regrette Christophe Lacroix. « Engager une réforme sans concertation avec la région voisine, c’est jeter les bases d’une concurrence fiscale entre nous, et manquer de fair-play. Je rappelle que la Wallonie a largement contribué à l’équilibre des finances bruxelloises, il faut éviter une dégradation des bons rapports entre nos deux régions ». 

Oui, nos amis wallons ont soutenu un juste refinancement de Bruxelles et on les en remercie.
Oui, les 3 Régions doivent se concerter en matière fiscale mais pas s’aligner.
Non, il n’est pas inadmissible de tenter de faire revenir à Bruxelles la classe moyenne qui y gagne sa vie tant qu’elle sera contrainte de payer l’intégralité de ses impôts en Wallonie où elle dort. Ce retour en ville réduira aussi la congestion du réseau routier largement généré par les navetteurs et devrait contribuer à la lutte contre l’extension de la ville et le mitage de la campagne.

2 réflexions sur « Inadmissible de favoriser le retour des classes moyennes ? »

  1. Veronique de Potter

    Habitant moi-même Schaerbeek, qui n’est pas exactement d’une richesse opulente, j’avais dit un jour à mon frère, qui habite Chaumont-Gistoux (Brabant Wallon) parce qu’il travaille à Wavre, que sa commune (dont il a été membre du CPAS) ne devait guère avoir de soucis financiers, il m’a répondu que ça n’était vraiment pas le cas, car de très nombreux résidents (financièrement à l’aise) se constituent en société sous une forme ou sous une autre, en suivant les conseils d’un bon fiscaliste, ce qui fait que les taxes partent directement au Fédéral… Il semble donc que les sous ne vont donc ni à Bruxelles ni à cette province wallonne, mais à l’étage au-dessus. Et c’est la commune qui trinque.

    Répondre
  2. Veronique de Potter

    Habitant moi-même Schaerbeek, qui n’est pas exactement d’une richesse opulente, j’avais dit un jour à mon frère, qui habite Chaumont-Gistoux (Brabant Wallon) parce qu’il travaille à Wavre, que sa commune (dont il a été membre du CPAS) ne devait guère avoir de soucis financiers, il m’a répondu que ça n’était vraiment pas le cas, car de très nombreux résidents (financièrement à l’aide) se constituent en société sous une forme ou sous une autre, en suivant les conseils d’un bon fiscaliste, ce qui fait que les taxes partent directement au Fédéral… Il semble donc que les sous ne vont donc ni à Bruxelles ni à cette province wallonne, mais à l’étage au-dessus. Et c’est la commune qui trinque.

    Répondre

Laisser un commentaire