Des mesures « vertes »

______________________________

Les partis au pouvoir n’ont pas osé la grande réforme fiscale attendue et annoncée, de peur de déplaire à leur électorat de base. Et comme le montre la synthèse du Soir, rien de bien sérieux du côté de la taxation du capital, des intérêts notionnels, de l’immobilier ou des voitures de société.

C’est là où on ne l’attendait pas, que le gouvernement a surpris par des mesures « vertes ». Le diesel avec ses particules fines qui encrassent nos poumons sera plus cher. Les boissons industrielles trop sucrées qui conditionnent nos enfants seront plus taxées ainsi que les pop drinks, l’alcool et les cigarettes.

Dans un pays où chacun reste libre de mettre sa santé en péril (et puis se fait soigner aux frais de la collectivité), la taxation des produits nocifs pour la santé ainsi qu’une meilleure communication demeurent les seules armes pour tenter de dissuader.

2 réflexions sur « Des mesures « vertes » »

  1. Antonio Ponte

    Il m’arrive rarement de ne pas être d’accord avec vous. Pourtant, dans votre analyse quelque chose me chiffonne : les accises ne sont-elles pas les mêmes en fonction de la quantité quelle que soit la valeur du produit ? Autrement dit, quelqu’un qui achète un vieux whisky de 50 ans d’âge pur malt ne paie-t-il pas le même montant en accises que celui qui consomme un produit très « bon marché » affichant le même degré d’alcool ? Si oui, je ne connais pas la réponse, je trouve les accises particulièrement injustes ! De même, une personne qui a de tous petits revenus paiera son cola de la même marque au même prix que le millionnaire… Est-ce réellement le même « coût » ? Je ne le pense pas…

    Répondre
  2. WYNEN

    Que veux encore dire le mot LIBERTE dans tout cela ! Ne prenez-vous pas conscience que pour n’importe quel prétexte ces incapables qui nous gouvernent ont trouvé le moyen de faire des humains des robots. Alors que de l’autre côté de la terre, on veut faire des robots, des humains! Il faut responsabiliser les gens et non se servir de leur faiblesse pour les traire fiscalement. Ouvrez les yeux svp !

    Répondre

Laisser un commentaire