Sauver le grand piétonnier 

_______________________________

La chaleur de ce WE en a fait un véritable succès populaire auprès des Bruxellois, malgré des aménagements encore provisoires. Nous ferons bientôt un bilan plus complet de ce beau projet. Toutefois, un son de cloche assez différent chez ceux qui y habitent et chez les commerçants qui y sont établis. Il faut aussi les entendre.

A peine ouvert, le « Plus grand piétonnier d’Europe » est déjà en danger. En danger de désaffection par ses riverains. Même les défenseurs locaux ont du mal à convaincre leurs adversaires, tant le test – sans travaux – est loin de séduire tout le monde au-delà des flons flons de l’ouverture. Beaucoup d’habitants et de commerçants sont déçus de l’état du piétonnier provisoire et du laxisme de la police, qui intervient peu auprès de ceux qui enfreignent les règles (pas assez claires).

Que de passe-t-il ? Les aménagements ont permis de tester le plan de Mobilité. Celui-ci a révélé quelques failles prévisibles à corriger d’urgence et d’autres à revoir à la rentrée de septembre. Mais, ces aménagements n’ont pas permis de tester le plaisir de vivre dans un centre ville sans autos. En semaine, circuler sans voiture dans ce grand espace trop désert et mal entretenu est encore loin d’être plaisir pour un certain nombre d’habitants et de commerçants.

Plus grave: pour gérer le plus grand piétonnier d’Europe, la Ville semble n’avoir globalement ni un  policier de plus, ni un balayeur de plus, ni un jardinier de plus pour le futur Jardin Fontainas. Pas même un indispensable petit commissariat local ouvert 24/24h. Le résultat est sur les photos – sans doute partisanes – parues sur Facebook, dans Le Vif et même dans la presse internationale.  Pourquoi pas des panneaux avec les règles en vigueur et un « Monsieur (ou Madame) Piétonnier » pour relever les manques et interpeller les échevins en charge ?
Merci au Collège pour son courage politique, merci aussi de pas attendre 8 mois pour corriger le tir et assurer la propreté de manière permanente.

Capture d’écran 2015-07-04 à 21.08.28

 
3

7 réflexions sur « Sauver le grand piétonnier  »

  1. PIEN Josée

    Vous avez raison. Cependant, j’ai entendu que la Ville s’est rendue compte des manquements et on fait le nécessaire

    Répondre
  2. Danielle Giets

    L’idée est bonne, mais que le piétonnier soit ouvert de 9h à 20h ou 21h et que les voitures puissent rouler après. Il aura moins de râleurs, par contre, l’entretien est à revoir.

    Répondre
  3. Antonio Ponte

    Un grand piétonnier pour Bruxelles ! Mais quelle bonne idée ! Après avoir parcouru le centre de Cologne ou de Bonn, le Meir à Anvers et bien d’autres villes dans les pays voisins qui en ont créé un, il était temps que la capitale de l’Europe s’en donne les moyens !
    Résultat ? Je n’ai plus envie de mettre les pieds dans le centre ville ! Je n’y ai vu qu’une décharge à ciel ouvert, un lieu où bien des personnes se permettent de faire tout et n’importe quoi créant ainsi un net sentiment d’insécurité, et de honte en voyant la tête des touristes qui se demandaient ce qu’ils fichaient là, en particulier après la fermeture des commerces autres que ceux qui servent à boire et à manger. Pourquoi tant de précipitation sans avoir les moyens d’en faire un lieu convivial, sûr, attrayant ?
    Corolaire : Mon épouse sortant de l’hôpital Érasme et n’étant pas en état de prendre le métro, nous avons fait appel à un taxi. Presque deux heures dans une fournaise pour arriver à Woluwe-Saint-Lambert… Au lieu de 45 minutes à une heure ! Heureusement que c’était pendant les vacances !

    Répondre
  4. LM

    Bonjour Monsieur Vandenbergh,

    Merci pour votre article sur le piétonnier bruxellois. J’y réagis car je suis née à Bruxelles et j’y vis. J’y réagis car j’aime ma ville et pourtant…

    Le piétonnier a été mal planifié et mal réalisé. On empêche juste les autos de circuler. A part cela, rien d’autre. Aucune amélioration non plus. Les trottoirs sont toujours aussi sales, la chaussée asphaltée est toujours aussi sale, les sacs blancs sont toujours présents les dimanches soirs dans cette zone très touristique ! Mouais, quelques tables de ping pong et quelques bancs en bois mal faits. Il y a un manque total de raffinement ! Non, vraiment, je ne vois pas ce qu’on y a gagné, à part un peu moins de gaz toxiques peut-être mais ils se retrouvent dans les rues voisines !

    Bruxelles, capitale de la Flandre, capitale de la Belgique, capitale de l’Europe ?!? Je suis gênée de ma ville. Il fait plus beau dans mon quartier. Je suis triste…

    LM

    Répondre
  5. frogisterfrogister

    Photos plus partielles que partiales Yvan… je n’avais jamais vu autant d’immondices (encore à 10h du matin, tout le boulevard d’ici à Bourse et je suppose au-delà était jonché de canettes, gobelets, cornets de frites, vomi, etc etc à perte de vue, d’un trottoir à l’autre et bien sûr dans tout son milieu. On aurait dit le lendemain d’une rave party sauvage. Bien sûr les gens (chaleur aidant) beuglaient dans la rue toute la nuit… pas un policier en vue qui fasse un peu d’ordre c’est sûr

    Répondre

Laisser un commentaire