JOUR 1 du piétonnier de Bruxelles

___________________________________

anspach_autovrij

Après 15 ans de tergiversations sur le piétonnier, ils ont osé. 100.00 visiteurs à la fête dimanche. Lundi, un inévitable chaos dans le pentagone, même avec la meilleure des préparations. Passer à la ville du XXIe siècle et changer nos habitudes génère de grosses perturbations. D’autant que la phase de test de 8 mois ne bénéficiera ni des potelets rétractables, ni des plantations, ni de l’eau qui devraient assurer la convivialité de ce grand espace réservé à la mobilité douce.

Des critiques se font entendre, surtout à propos de la boucle de desserte qualifiée de «miniring», du report de trafic sur les quartiers non piétons et sur la création de 4 nouveaux parkings dont l’utilité n’est pas démontrée. On parle aussi d’une prévisible augmentation de prix des loyers si le cadre de vie s’améliore, mais vu que la Ville est propriétaire de nombreux logements et commerces, il ne tient qu’à elle de ne pas suivre le marché. Ou alors, faut-il arracher les quelques arbres qui subsistent dans des pots et laisser se dégrader l’environnement pour que les loyers baissent ?

J’étais de ceux qui se sont assis par terre à la Bourse avec Philippe Van Parijs pour qu’elle devienne piétonne et j’apprécie le courage du Collège d’avoir osé ce que leurs prédécesseurs n’ont cessé de reporter. Oui, c’est à la hussarde. Non, ce n’est pas le piétonnier dont je rêvais. Oui, il y a une phase test qui doit conduire à des remises en question.

Nous sommes quasi la dernière ville d’Europe à dégager son centre historique des voitures individuelles anachroniques. Alors, ne boudons pas notre plaisir, allons-y, en vélo, à pied, en tram, en métro ou en bus. Allons aussi voir à Gand. Faisons le bilan du pour et du contre.  Lisons les recommandations d’un quartier concerné. Opposons-nous à l’irréparable.

pieton

La rue de la République à Lyon, plus ICI et aussi à Strasbourg et même en Amérique.

 

Laisser un commentaire