Un autre modèle sur le « marché du religieux » ?

________________________________

A Bruxelles, comme ailleurs, un monde culturellement « profane » pousse les religions vers la porte de sortie, créant ainsi une inévitable réaction de radicalisation. Des Frères musulmans aux Eglises évangélistes, les églises connaissent cependant un paradoxal revival « prêt à l’emploi », voire même sous forme de sectes et de gourous autoproclamés.

Une communauté paisible de docteurs de la loi, de philosophes arabes et de chercheurs universitaires (oui, tout cela existe), vient de participer dans la capitale d’Oman, à une conférence centrée sur la démystification du discours radical des djihadistes.

Fréderic Jarry, un philosophe journaliste, y était et s’interroge dans une Carte blanche.
Coup de com ou alternative crédible à l’intégrisme ? Un autre modèle que Daech sur le « marché du religieux » planétaire ? Pourquoi pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.