Identité musulmane et pratique religieuse

_______________________________

La Fondation Roi Baudouin a commandé une étude à l’ULB et à la VUB : « L’identité musulmane et la pratique religieuse ont-elles un impact sur l’inclusion dans la société ? ». Réponses très contrastées pour Annick Hovine qui fait une synthèse de cette étude.

Des conclusions réjouissantes : Belgo-Marocains et Belgo-Turcs de Belgique rejoignent la classe moyenne et partagent de nombreuses valeurs. Pour les Belges musulmans, la pratique religieuse devient une affaire privée et la perte d’influence des mosquées est perceptible. « L’individualisation du « croire » et la perte d’emprise des institutions religieuses) constituent les premières étapes de la sécularisation des identités religieuses ».

Mais attention, « les personnes d’origine marocaine qui sont nées en Belgique (les deuxième et troisième générations), moins actives sur le marché de l’emploi, se disent plus souvent victimes de discrimination.leur sentiment de distance sociale avec les Belges « de souche » est plus grand et ils se sentent plus marocains que belges. »

Laisser un commentaire