En finir avec les Communautés

___________________________

Il y a un certain temps déjà que nous constatons que la mainmise des deux Communautés sur Bruxelles est un obstacle au développement de la Ville hérité du passé. Notre Enseignement en est la première victime et la Culture tente d’y échapper partiellement au prix d’efforts pas toujours récompensés.

Voià que le think tank « B-plus » – qui se penche sur un meilleur fonctionnement de la Belgique –  vient de mettre le doigt sur cette situation et propose une étude approfondie sur la suppression des Communautés. Willy Perrens affirme dans Brusselnieuws « Het afschaffen van de Gemeenschappen kan helpen om het Brussels Gewest een volwaardig statuut te bezorgen. We willen daarover een diepgaande studie”.

Voilà de la matière en vue d’une 7è  (et dernière?) réforme de l’Etat, dont Bruxelles ne pourra faire l’économie pour devenir une Région à part entière capable d’assumer l’ensemble des responsabilités qui lui incombent.

4 réflexions sur « En finir avec les Communautés »

  1. Deregnaucourt

    C’est vraiment très naïf. Bruxelles est une ville majoritairement francophone située en Falndre. Si on supprime la communauté française, on offre Bruxelles sur un plateau à la Flandre qui n’attends que cela. Pour mémoire il suffit de voir la réaction de la Flandre lorsque la communauté française à changer de nom pour mieux montrer son attachement à Bruxelles. Le fait que cette suggestion vienne d’un néérlandophone n’est certainement pas innocente.

    Répondre

Laisser un commentaire