Bye bye Bruxelles !

__________________________

Avis aux pourfendeurs de la prétendue gentrification de Bruxelles :
L‘Echo relève qu’en 2013, un peu plus de 36.000 Bruxel­lois ont quitté la ca­pi­tale pour s’ins­tal­ler en pro­vince, Une aug­men­ta­tion d’en­vi­ron 6% par rap­port à 2009.  Bruxelles a ainsi perdu 12.583 habitants au pro­fit des pro­vinces, un solde migratoire négatif re­la­ti­ve­ment stable.

C’est très inquiétant, parce que ces Bruxellois qui s’en vont dormir en Flandre ou en Wallonie ont des revenus et une capacité contributive, mais cessent de payer leurs impôts à Bruxelles, où ils engendrent cependant toujours des coûts liés – notamment – à la navette quotidienne. La Région bruxelloise manque cruellement d’argent pour assurer l’accueil, la scolarisation et la sécurité sociale des nouveaux arrivants qui sont majoritairement âgés de moins de 30 ans.

Actuellement, Bruxelles souffre davantage de paupérisation que de gentrification.
Que faire pour retenir à Bruxelles cette classe moyenne qui continue à s’établir à la périphérie de la ville ? Et que faire pour contraindre les communes à accroître le parc immobilier public ? Comment obtenir de la Régie foncière de Bruxelles Ville qu’elle maintienne des loyers modérés dans ses nombreuses propriétés afin d’assurer la mixité nécessaire en centre ville ?

départs

arrivées

 

 

Laisser un commentaire