Avions: demain 600.000 Bruxellois soulagés

Le moratoire sur la dernière phase du plan Wathelet entrera en vigueur dès le 2 avril.
Le communiqué de Bruxelles Air Libre Brussel annonce qu’il devrait soulager 600.000 bruxellois survolés par les avions de Zaventem de nuit comme de jour.

Comme le montrent bien les deux infographies de Peter Dhondt dans brusselnieuws, le progrès est sensible, mais il reste des progrès à accomplir pour ne plus survoler les communes les plus densément peuplées du pays et pour interdire les vols de nuit de 22 h à 07 h sur cet aéroport urbain mal situé.

survol de Bruxelles avec le plan Wathelet

kaart2_vliegroutes_lagen_kanaalroute_Jospahat_def_(c)_Peter_Dhondt_cmyk

 

survol de Bruxelles depuis le moratoire appliqué le 2 avril

kaart1_vliegroutes_lagen_chabert_SPI_def_(c)_Peter_Dhondt_cmyk

… en attendant un nouveau plan qui évite le survol de toute zone densément peuplée

4 réflexions sur « Avions: demain 600.000 Bruxellois soulagés »

  1. Yvan Vandenbergh

    Vous avez raison Xavier. Déplacer les survols d’une zone densément peuplée vers une autre n’est pas une solution. On ne survole pas une ville de plus d’un million d’habitants. Le moratoire n’est qu’un retour provisoire à une situation antérieure qu’une association comme Bruxelles Air Libre Brussel combattait avec acharnement depuis longtemps. La période de moratoire doit être mise à profit par la ministre de la Mobilité pour prendre des mesures structurelles, définir de nouvelles routes et indemniser les victimes résiduelles résidant dans ces zone moins peuplées. C’est le prix à payer pour avoir laissé construire jusqu’au mur de l’aéroport. Cet aéroport devra aussi accepter de réduire ses activités à des vols intra européens de jour s’il veut se maintenir avec des pistes qui se terminent à moins de 2 km de la région de Bruxelles. Air Libre et Pas Question ont des propositions concrètes à faire à ce sujet.

    Répondre
  2. Xavier Francart

    J’ai beaucoup de difficultés à lire les commentaires de personnes de mauvaise foi préférant rester sur des clichés et des préjugés primaires, n’ayant visiblement jamais mis les pieds dans les quartiers survolés à nouveau maintenant intensivement. Comment peut-on dire que le quartier Sainte-Alix, la cité Joli-Bois, la cité des Dames Blanches, la cité des Venelles, la cité de l’Amitié à Woluwe-Saint-Pierre sont des quartiers « riches » ? Et à Woluwe-Saint-Lambert, la cité Mont-Saint-Lambert, les immeubles du bas de l’avenue Paul Hymans et de l’avenue J-F Debecker, les Constellations, etc, etc ? Il ne faut quand même pas oublier que le Plan erronément appelé Wathelet mais en fait Schouppe a été imaginé pour alléger le survol massif de l’est de Bruxelles créé en 2004 par le plan Anciaux qui concentrait tous les vols sur l’est de Bruxelles. Qu’il a fallu 10 ans pour qu’un allègement (et non une suppression) soit mis en place. Qu’on ne parle jamais que des décollages, mais que ces quartiers de Woluwe-Saint-Pierre sont aussi survolés à très basse altitude par des atterrissages à un rythme d’un toutes les minutes. Assez de désinformation.

    Répondre
  3. Eunoia

    Ce qui était ennuyant, c’était surtout le survol des communes riches. Heureusement, elles savent se défendre. Ouf.

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Oui, en effet.
      Mais les riverains du canal, moins mobilisés, en profiteront aussi.
      Le combat va continuer pour supprimer tout survol de Bruxelles et donc la suppression de la route du canal mise en place par Laurette Onkelinx.

      Répondre

Laisser un commentaire