Des buildings qui ne font pas d’ombre ?

___________________________

Avec son territoire limité à 19 communes et un parc immobilier insuffisant pour accueillir l’arrivée de nouveaux Bruxellois, la Région est face à un défi. Elle dispose de plusieurs solutions pour répondre à cette demande, dont notamment la construction en hauteur.

Souvent laides et mal situées, les tours ont échaudé les Bruxellois. De plus elles créent de l’ombre pour les quartiers environnants. Une équipe d’ingénieurs vient d’annoncer des tours qui ne font pas d’ombre … à condition d’être construites par deux pour pouvoir réfléchir la lumière grâce à un jeu de miroirs. Vidéo à l’appui, ils s’en expliquent ICI 

Restera, à tout le moins, la question des courants d’air qui se créent autour d’elles.

550953f73570c8b952ae1c82

 

Screen Shot 2015-03-19 at 00.20.45

1 réflexion sur « Des buildings qui ne font pas d’ombre ? »

  1. Brigitte Vermaelen

    L’hyper-technologie comme remède à tous les maux, ou pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Pourquoi, par exemple, ne pas commencer par s’attaquer au problème des étages de nombreux commerces qui sont inoccupés, ou ne servent que partiellement de réserves pour les stocks ? Cela représente déjà un gros gaspillage d’espace.
    Le retour de la seconde porte obligatoire (une porte comme entrée commerciale, la seconde comme entrée privée pour permettre l’accès résidentiel aux étages, tout ou partie) est une revendication des associations vieille d’une trentaine d’années.
    Quant à remettre en question l’aberration du corsetage institutionnel de Bruxelles dans ses 19 communes, accompagnée de sa castration financière, pourquoi ne pas avoir le courage d’en parler ?

    Répondre

Laisser un commentaire