Jeunes musulmans : tolérés ou reconnus ?

______________________

La Libre interviewe un certain nombre de jeunes qui se cherchent en Dieu, qui trouvent dans leur religion des valeurs, un statut, une identité, une solidarité.

Ils mettent leur pays en garde: ce n’est plus à la tolérance que la jeunesse musulmane invite la Belgique, mais avant tout à la reconnaissance. Difficile pour eux d’adhérer aux valeurs d’une Belgique qui peine à dire ce qu’elle est, d’affirmer ce en quoi elle croit et ce à quoi elle invite. La réponse reste souvent très floue.

« C’est vrai, nous en avons marre d’un islam couscous thé à la menthe ; d’un islam gentil et exotique. Dès que l’on s’affirme, dès que l’on devient visible, dès que l’on assume ce qui nous habite, dès que l’on apporte une voix différente au sein de l’espace public, on nous marginalise« , explique Wissam, jeune chef scout. « Ce qui est le plus dur« , poursuit un de ses confrères, « c’est le regard de suspicion. Lorsque le monde musulman lance une initiative, on le soupçonne systématiquement des pires desseins.

Vous trouverez ICI la suite de ces interviews de jeunes musulmans en recherche.

Laisser un commentaire