La fin de la voiture individuelle ?

____________________________

Le coût moyen d’une voiture citadine s’élève à 333 € par mois selon l’Institut National des Statistiques, si l’on y ajoute les frais mis à charge de l’ensemble des contribuables et l’espace public sacrifié à parquer tous ces véhicules, il est temps de s’interroger sur les alternatives à la voiture personnelle.

La voiture publique sans chauffeur sera bientôt testée sur 50 km à Singapour et sa généralisation devrait changera radicalement la vie en ville. En attendant, la voiture personnelle ne sera bientôt plus indispensable puisque nous pourrons disposer dès 2016 d’une voiture à la demande sur le même modèle que Villo.

Le sys­tème de par­tage de voi­tures « car2go » annoncé par l’Echo dé­bar­quera pro­chai­ne­ment à Bruxelles. Contrai­re­ment à Cam­bio ou à Zen Car, ces autos ne doivent pas être ra­me­nées sur leur lieu de dé­part après uti­li­sa­tion. Pascal Smet se préoccupe déjà des modifications législatives nécessaires. Les points de vue de Cambio et de Beci.

3 réflexions sur « La fin de la voiture individuelle ? »

  1. Van Bambeke Michel

    Comment va-t-on réguler tout cela. il peut y avoir un moment de « rupture de stock » à certains endroits. Pour villo il y a un camion qui réapprovisionne. Comment les gens vont se garer, etc…

    Répondre
  2. IANNUZZO

    Bonjour,
    Je suis un peu perturbé par la rédaction de votre article, faisant apparaître le système Cambio (dont je suis utilisateur depuis plus de 5 ans) comme n’étant pas encore une réelle solution alternative actuelle.
    Il est vrai qu’il est moins adapté pour des temps de séjour fort long sur le lieu de destination (c.à.d. entre l’aller et le retour à la station, la voiture qui serait principalement immobile le temps de la location), mais fort bien adapté pour des allers-retours rapides (courses volumineuses, visites de famille en périphérie ou hors Bruxelles, visites médicales, activités en famille ou des enfants, …). Et je vous assure que cela représente à la fois un gain de temps et un confort de vie (pas besoin de trouver un place près du domicile (parking réservé), Cambio s’occupe de l’entretien, …) et un gain de place pour la ville!
    Il paraît qu’à Bruxelles, la voiture est beaucoup utilisée pour des déplacements plus petits que 2 km. Le système Cambio actuel (dont le tarif est calculé selon le temps d’utilisation et la distance parcourue) est à combiner avec les transports en commun ou le vélo pour les plus sportifs.

    Cordialement

    Répondre
    1. Yvan Vandenbergh

      Merci. Vous avez raison. Je suis aussi un utilisateur extrêmement satisfait de Cambio, que j’utilise depuis 10 ans et dont la station Fontainas est très proche de mon domicile.
      Contrairement à ses concurrents, Cambio est opposé à la réforme du dispositif parce que difficile à gérer avec une inévitable concentration de véhicules dans l’hyper centre, comme c’est le cas avec Villo. Ce n’est pas nécessairement une raison pour que la législation continue à l’interdire aux autres puisque cela fonctionne bien dans d’autres villes.
      Je vais ajouter deux extraits de presse à la news pour préciser le point de vue de Cambio et de Beci.

      Répondre

Laisser un commentaire