Remettre la SNCB au pas

______________________________

Déjà avec le chantier RER sans cesse reporté, la SNCB avait démontré son peu d’intérêt pour Bruxelles. Voilà qu’aujourd’hui nous apprenons par Brusselnieuws qu’elle refuse de vendre les immenses terrains vagues inutilisés qu’elle possède autour de la gare de l’Ouest et qui coupent la ville en deux.

La Région a de très gros projets pour ce site et la construction d’un tout nouveau quartier fait partie des 10 sites déclarés prioritaires par le gouvernement qui doit rapidement faire face au boom démographique. Rudi Vervoort a déclaré au parlement que les négociations n’ont pas abouti et que rien ne sera envisagé avant 2020 …

La SNCB n’a-t-elle pas un ministre de tutelle ? Jacqueline Galant (MR) ne peut-elle contraindre la SNCB à vendre ces terrains dont elle n’a pas l’usage ? Le vice premier Didier Reynders (MR comme elle) seul représentant de Bruxelles au fédéral, ne peut-il demander à sa collègue d’agir rapidement ? Monsieur Reynders va devoir choisir entre sa loyauté vis à vis de la défense des intérêts bruxellois et ses désirs de vengeance pour avoir vu son parti rejeté dans l’opposition à Bruxelles.

>>> ça mousse contre le nouveau drapeau bruxellois, on en reparle demain …

Laisser un commentaire