Pas de problème budgétaire mais fiscal

_______________________

« La Belgique n’a aucun problème budgétaire, elle a un problème fiscal » écrit Michel Gevers dans une carte blanche « Reagan et Thatcher ont un jour décidé qu’il était inacceptable que les plus fortunés d’entre nous paient autant d’impôts que la classe moyenne, et que nos dirigeants belges et européens, libéraux et conservateurs, les ont suivis et ont organisé l’évasion fiscale. »

« En Belgique, pendant 12 ans, un Didier Reynders a mis en place ou renforcé des mécanismes qui permettent aux gens très fortunés et aux sociétés qui font les plus gros bénéfices de ne payer quasiment aucun impôt (ndlr: en toute légalité) : abaissement des taux d’imposition sur les gros revenus, précompte “libératoire” (le joli mot!) à un taux très bas, intérêts notionnels, et autres mécanismes ont été mis en place pour que les riches deviennent de plus en plus riches. »

Knack consacre un dossier à cette injustice dénoncée par Thomas Piketty à qui ils viennent de décerner leur titre de « l’homme de l’année ».
Une injustice qui met aussi la démocratie en danger dans la mesure où ces super riches ont les moyens de peser sur les décisions politiques des Etats, comme on le voit au Luxembourg et chez nous, où Didier Reynders et Bart De Wever ont fermé la porte à toute taxation des plus values et cela malgré une enquête récente qui montre que 85% des Flamands veulent que le gouvernement s’attaque à ces inégalités.

2 réflexions sur « Pas de problème budgétaire mais fiscal »

Répondre à King Creole Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.