La Belgique a la frite

______________________

Il se passe manifestement des choses plus essentielles pour Bruxelles pour le moment, mais peut on passer sous silence que la culture de la frite belge est candidate à une reconnaissance par l’UNESCO ?

Pas seulement le savoir faire et la spécificité de la pomme de terre, mais aussi les « fritkots » de rue où l’on peut rencontrer les gens de son quartier, des touristes japonais, sa belle mère et le président de la Commission européenne.

Même MacDo finira peut-être un jour par afficher « belgian fries » plutôt que « french fries » après s’être enorgueilli d’utiliser du « belgian chocolate » pour décorer ses glaces.

2 réflexions sur « La Belgique a la frite »

  1. Paye-Vermaelen

    Bonjour Yvan,

    L’arrivée de « Hart boven hard » à Bxl et aussi en français est sans doute une nouvelle intéressante pour bruxslsfuture ? Voir ci-dessous, pour le cas bien improbable où tu n’en aurais pas déjà été informé.

    Cordialement, Brigitte Vermaelen

    http://emailmarketing.ticketmatic.com/t/r-l-cthjrjd-curptkjy-m/

    10 VOEUX ARDENTS POUR BRUXELLES HART BOVEN HARD / TOUT AUTRE CHOSE

    Hart Boven Hard est une initiative citoyenne qui rassemble les individus et les organisations que la politique du gouvernement flamand et fédéral inquiète. Etudiants et retraités, organisations sociales et culturelles, tous veulent une société du cœur et non de la dureté. L’initiative est née en Flandre, et prend désormais lentement mais sûrement racine en Belgique francophone, sous le nom de Tout Autre Chose.

    A Bruxelles, Hart Boven Hard / Tout Autre Chose organise une soirée bilingue – comment pourrait-il en être autrement – quelques jours après la grève nationale. Vous pourrez prendre place aux tables de discussions et formuler vous-même des questions ou élaborer des propositions sur des vœux sociaux essentiels portant sur la durabilité, la fiscalité, la pauvreté, le genre… En table ronde, six experts se pencheront tour à tour sur une réalité que plus aucun Bruxellois ne peut faire mine d’ignorer: la ville où nous vivons est devenue ‘superdiverse’. Que signifie cette superdiversité pour le secteur social et en particulier, pour une initiatives citoyenne comme Hart Boven Hard / Tout Autre Chose?

    Tout comme Hart Boven Hard / Tout Autre Chose, cette soirée fait appel à l’engagemenet et à la participation de citoyens.

    Vous avez envie de participer à cette soirée bilingue de Hart Boven Hard / Tout Autre Chose? Réservez vite votre place et venez vous faire entendre !

    Gratuit, sur réservation En néerlandais et français Pause + restauration

    DATES MAR 16/12/2014, 18:00KVS_BOXLangue: NL / FRTICKETS FOCUS

    SAVE THE DATE! 10 VOEUX ARDENTS POUR BRUXELLES HART BOVEN HARD / TOUT AUTRE CHOSE L’initiative citoyenne Hart Boven Hard et son pendant francophone Tout Autre Chose organisent une soirée interactive sur 10 vœux ardents pour notre capitale, des propositions sur des thèmes sociaux essentiels comme la durabilité, la fiscalité, la pauvreté et le genre. Une attention toute spéciale est consacrée à la réalité de Bruxelles ; sa superdiversité. > Vous avez envie de participer à cette soirée bilingue de Hart Boven Hard / Tout Autre Chose? Réservez vite votre place et venez vous faire entendre ! Lisez plus

    Répondre
  2. Ulric Schollaert

    Ce n’est pas quand même un rien débile, que l’UNESCO se penche sur la frite comme patrimoine mondial ?!… Tout va y passer, bientôt… Pourquoi pas les sauterelles frites d’Afrique, qui sont autrement plus spectaculaires, à la fois en qualités nutritives, en impact écologique, et en rareté culinaire ? Et en parlant de MacDo, pourquoi pas les classer aussi comme hauts lieux d’une forme de culture culino-capitaliste vraiment hors du commun ? Et les pâtes des chinois ? Enfin, merde, non, là je décroche…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.