Un pas vers la régionalisation de l’école ?

____________________

Un petit pas de plus vers une régionalisation de l’enseignement bruxellois toujours jalousement maintenu dans les mains des deux Communautés ?
Brusselnieuws annonçait, il y a quelque temps déjà, que la Région a nommé Julie Lumen au poste de « facilitateur scolaire ».
Elle présidera un groupe de pilotage et sera chargée de coordonner les projets de construction scolaire tant du côté du réseau néerlandophone que francophone. L’objectif est de fournir 42.000 places supplémentaires dans les écoles de la Région au cours des prochaines années. Réduire la durée de l’obtention des permis de 195 à 52 jours est un des moyens envisagés.
Sans marcher sur les plates bandes des Communautés, la Région s’introduit prudemment dans une matière qui n’est pas de sa compétence.

1 réflexion sur « Un pas vers la régionalisation de l’école ? »

  1. Matthieu

    Enfin!
    Les spécificité de Bruxelles (populations mixtes, problématique sociales dans certaines zones, densité de la ville, démographie, manque de places dans les écoles les plus demandées et de moyens dans beaucoup des autres, décret inscription qui ignore les démarches pédagogiques et tente de créer sans succès une meilleure mixité, attente de l’école qu’elle forme mieux en langues..) justifie des spécificités dans l’éducation, qui n’est peu ou pas prise en compte par les réseaux flamands ou francophones.
    Créer des établissements et des places a hauteur des besoins est un premier pas…

    Répondre

Laisser un commentaire