Il était temps …

____________________

 » Pas en notre nom « , c’est ainsi que s’expriment des personnes de religion ou de culture musulmane à travers le monde, et aussi en Belgique et à Bruxelles, face aux actes barbares qui se multiplient et qui sont revendiqués par des membres de l’Etat islamique comme par Al-Kaïda.

Oui, il était temps que des Bruxellois et des citoyens belges de culture musulmanes expriment clairement leur désapprobation.

Non, ces membres d’un  » Islam radical  »  ne peuvent parler au nom des personnes de religion musulmane, ce ne sont pas des héros et ils n’iront pas au paradis.
Non, ils ne peuvent parler au nom de l’Islam, dont ils ne sont que des porte-parole autoproclamés.
Non, la communauté musulmane de Belgique ne se reconnaît pas dans leurs propos et dans leurs actes.

Plus dans Les musulmans face au djihad, un article intéressant publié par Le Soir.

6 réflexions sur « Il était temps … »

  1. akm

    Ulric Schollaert, Eric van Delft, je ne pensais pas trouver des Réac sur cette page. avec des mec comme vous ils y a de quoi…
    bien a vous
    NB: y a 43, je suis né à Malines, en Flandre, en Belgique, en Europe.. de parents allogènes. Ce qui fait de moi dans le discours ambiant du politiquement correct, un individu de la
    deuxième génération. Alors se pose la question, de quel genre de génération s’agit-il? Une sorte de filiation légitime qui devrait perpétuer un ordre quelconque, dont le but serait de préserver une sorte de tradition ancestrale d’un genre nouveau. Un peu comme le fermier qui transmet à son enfant, comme on lui a probablement transmis, son héritage familial.
    Cette « allogènéité » devenue mon héritage, serait mon identité et celle que je devrais transmettre à mes enfants : une identité que l’on m’accorde et qui ne se réfère qu’à une appartenance ethnique et/où religieuse. Est-ce réellement çà mon identité ?
    est ce que toutes les personnes qui non pas participer à la 1er marche Blanche, sont ils des sympathisant de l’autre ?

    Tout être humain est d’abord et avant tout un être social . Il recherche
    l’acceptation de pairs et, de là, le sentiment d’appartenance à un groupe . Le fait de se sentir bien, de se sentir utile au groupe et solidaire des autres sont des indicateurs du sentiment d’appartenance d’une personne. Mais a force de leurs demander
    « T’es Belge ? » …. « Oui » …. « Oui, mais d’où (quel pays) ?»
    « Tu te sens plus ou plus … ? »
    « T’es pas comme les autres »
    « Si t’es pas content, rentre chez toi »
    Notre Société , fini par crées des Bombes humaines…Merci à notre système.
    Avec des réflexions comme de ce type il y a matière à changer de groupe…..

    Répondre
    1. Ulric Schollaert

      Mince ! (a) Ce serait sympa de savoir de qui ça vient (b) ce serait utile de piger, car là je ne pige rien – un petit coup de main, siouplaît ?

      Répondre
  2. Ulric Schollaert

    A qui le dites-vous ? Qui ne dit mot consent : ces musulmans qui disent « Not in my name », c’est rassurant. Mais ces occidentaux qui laissent passer les incohérences scientifiques folles de l’histoire officielle du 11 septembre et ne vérifient rien de ce qu’on veut bien leur faire entendre, qu’en dites-vous ? Qui vérifie ce qu’on dit sur Rethink911 ou AE911Truth ?

    Répondre
  3. Eric van Delft

    Je comprends l’agacement de la communauté musulmane qui se sent stigmatisée. Il y a cependant un proverbe qui dit : qui ne dit mot consent ….

    Répondre
  4. Ulric Schollaert

    Oui, ça fait diablement plaisir à voir !!!… Ca nous aide, nous, les non religieux ou gens autrement conscients de la sale tournure de rejet culturel que provoque la barbarie sanguinaire obscure de ces fous, à « garder l’église au milieu du village ». On a beau tenir des discours modérés disant « mais c’est pas tous les musulmans qui sont comme ça, regardez, nous aussi on a eu les guerres de religion, les autodafé, les protestants massacrant les cathos et inversement », c’est quand même bien plus simple quand des musulmans eux-mêmes disent en masse, haut et fort, mais simplement, « Je vous interdis de détourner ma religion pour justifier vos meurtres, que je désapprouve à fond !?? » Maintenant, il faudrait peut-être aussi plus de ‘nous’ qui disent, en sens inverse : « Je vous interdis de faire croire que les attentats du 11 septembre étaient le travail de musulmans, et je vous somme, avec des centaines de scientifiques et ingénieurs et architectes qui relèvent les incohérences scientifiques criantes de la théorie officielle, de faire la clarté sur la VRAIE façon dont 3 tours se sont ‘effondrées’ le 11/9/2001, quand les tours jumelles étaient construites pour résister à l’impact d’un 707, et quand le WTC 7 étaient bien évidemment construit pour résister à des incendies de bureau !! » Où en sommes-nous ? On a aussi un ‘mea culpa’ à faire à nos copains musulmans, accusés là de monstruosités qu’ils ne PEUVENT pas avoir accomplies, et dont les vrais auteurs courent toujours parmi le gratin de la société américaine… Cherchez AE911Truth et Rethink911, et joignez-vous aux efforts de ces Américains courageux qui mettent le pouvoir américain en doute dans la sombre affaire du 11 septembre…

    Répondre

Laisser un commentaire