Rouler avec le véhicule des autres

_______________________

…  les autres s’appellent: taxis, Collecto, Villo, STIB, Cambio, Uber, Sidecar, etc.
Il y a aussi les voisins et collègues pour partager un trajet. Et le covoiturage organisé – qui a pris la succession de l’autostop des années 70 – n’en est qu’à ses débuts.

Les moyens de se déplacer avec un véhicule dont on n’est pas le propriétaire ne manquent pas. C’est une tendance nouvelle qui se marque particulièrement parmi certaines catégories de jeunes. Posséder une voiture est moins important que leur smartphone. Ils ne s’empressent plus d’obtenir un permis de conduire et reviennent habiter en ville.

La voiture privée n’est plus la seule solution à notre liberté de mouvement. Elle est coûteuse, exigeante, de moins en moins rapide en ville et est rarement nécessaire plus d’une heure par jour. Le reste du temps elle encombre la voirie ou les garages tout en continuant à vider notre compte en banque.

Un graphique qui en dit long et plus encore dans l’article de Raphaël Meulders.

541c158735708a6d4d5798c1-1

1 réflexion sur « Rouler avec le véhicule des autres »

  1. jean-marie widart

    pour Yvan Vandeberghe, vous aviez promis de publier le schéma que vous avez présenté dans AULA MAGNA, aux Facultés saint Louis lors de notre journée du samedi 6 septembre, merci d’avance, Jean-Marie widart

    Répondre

Laisser un commentaire