La fin du monopole taxi à Zaventem ?

______________________

Les courses de taxis entre l’aéroport et Bruxelles doivent être particulièrement juteuses vu les batailles qui s’y livrent. La commune de Zaventem se réserve – avec la complicité de Brussels Airpot Company – les autorisations d’embarquer les passagers vers Bruxelles. Interdit pour un taxi bruxellois de se mettre dans la file et de prendre un client. Il faut qu’il retourne à vide à Bruxelles, sauf s’il peut prouver qu’il a été commandé au préalable et par qui.
Manque à gagner, tarifs élevés, embouteillages et gaspillage de carburant en sont le résultat. Sauf pour les taxis de Zaventem qui peuvent charger des gens à Bruxelles.
Avec la forte augmentation « Diabolo » du billet de train, cela fait autant de voitures en plus pour polluer la ville et ses habitants.

Inévitablement un tel marché attire des convoitises. Tvbrussel annonce un nouveau service de taxi online bientôt disponible Tinker Travel. En réservant votre taxi 24h à l’avance vous bénéficiez de 50 et 85% de réduction. Comment font-ils ? Ils n’ont pas un seul taxi, ils utilisent les compagnies existantes parfaitement légales et optimisent leur courses en les remplissant à l’aller comme au retour. Cela fonctionne déjà à Schipol, Rotterdam, Dusseldorf, …

C’est bénéfique pour notre portefeuille, pour les embouteillages et pour l’environnement. Mais Bruxelles Mobilité rappelle déjà qu’il y a un prix fixe au km pour les taxis bruxellois. Nouvelle bataille juridique en vue après Uber ?

2 réflexions sur « La fin du monopole taxi à Zaventem ? »

  1. Ulric Schollaert

    Un peu d’inventivité n’a jamais fait de tort à personne… On est médusé de voir l’abus des monopoles que se permettent et la SNCB (qui enquiquine même ses clients en rendant l’usage de la Key-Card impossible sur le trajet Bruxelles-aéroport !!), et la compagnie de taxi de Zaventem – étrange que l’Europe et ses règles de concurrence n’y fassent rien. A Montréal, une fiction juridique fait que l’aéroport situé à 30 km est considéré comme faisant partie du territoire de la ville. Tant mieux si les nouvelles technologies viennent mettre à mal le corporatisme idiot qui rend le taxi inaccessible ou dommageable à l’environnement. Dommage que ça se fasse dans la « brutalité », mais si le bon sens ne règne pas, il faut bien forcer la main… Sur les trajets vers Charleroi, l’autocar est si cher que les taxis s’en sortent très bien en chargeant, au même tarif, 6-7 clients dans une grande voiture. Autre monopole idiot, autres bénéficiaires…

    Répondre
  2. Etienne Plas

    Bonjour. La situation des taxis à Zaventem est effectivement un non-sens total. Il existe déjà des alternatives, par exemple taxi2airport.be qui fonctionne bien et coûte sensiblement moins cher qu’un taxi ‘officiel’…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.