Sur 10 enfants bruxellois 4 sont pauvres !

Un chiffre qui n’est pas une simple statistique mais un choc, un électrochoc.
Comment pouvons-nous continuer à vivre tranquillement en lisant cela ? Comment est-ce possible dans une Région riche qui incarne l’Europe ?

Les articles et les colloques qui s’en nourrissent ne peuvent se limiter à le déplorer. Il faut exiger de l’action. Un premier dossier brûlant et urgent pour le nouveau gouvernement bruxellois. Il faut que cela les empêche de dormir. « Les enfants pauvres d’aujourd’hui seront les adultes pauvres de demain » écrit Elodie Blogie dans Le Soir. Une situation qui confirme l’intolérable ville duale qui se renforce et que la carte des revenus des Bruxellois a déjà souligné.

La Fondation Roi Baudouin vient d’y consacrer un colloque, nous avons interpellé Françoise Tulkens qui la préside. Voilà ce qu’elle dit :  »
La pauvreté, et l’extrême pauvreté, qui prend des proportions alarmantes à Bruxelles, est une insulte aux droits fondamentaux. Vivre dans l’extrême pauvreté n’est-ce pas, au fond, un traitement inhumain mais aussi dégradant et qui même, à un moment donné, pourrait être qualifié de torture ? C’est la dignité humaine qui est en jeu. Il est urgent de réagir à tous les niveaux de pouvoir et de citoyenneté.

revenus moyens déclarés

 

 

 

2 réflexions sur « Sur 10 enfants bruxellois 4 sont pauvres ! »

  1. Guest

    Merci Yves pour cet article et ce rappel sur la pauvreté à Bruxelles.

    C’est assez criant et devrait être plus diffusé.

    Répondre
  2. Alain Maskens

    Il serait judicieux de faire apparaître sur la carte non seulement les 19 communes, mais également les communes de la périphérie bruxelloise, qui ont accueilli en cinq ans 72350 Bruxellois (avec leur emploi en poche et leurs impôts, communaux et régionaux notamment) – voir article précédent de ce blog. On ne peut continuer à réfléchir au problème de Bruxelles sans évoquer le caractère artificiel et les conséquences néfastes du positionnement de sa frontière régionale.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.