La fin des sacs poubelles ?

Les sacs poubelles éventrés: la plaie des trottoirs bruxellois.
Bruxelles Propreté expérimente à Matonge un système de containers dans lesquels la population locale peut déposer ses poubelles triées plutôt que de les laisser sur le trottoir. Selon les premières réactions des riverains un manque de discipline et de collaboration compromet le bon fonctionnement du système. Tous les déchets se mélangent et des containers sont déjà vandalisés.
A Anvers, Malines, Putte , … DIFTAR montre l’exemple avec des containers enterrés et un système de badges pour l’ouverture aux riverains des avaloirs à déchets triés. Les dépôts de déchets sont facturés (par 20l ou 60l) mais ne devraient pas être plus coûteux que les actuels sacs payants.
Le Secrétaire d’Etat régional, Rachid Madrane, estime ce système est trop coûteux pour (la pauvre) Région Bruxelloise. Si les containers souterrains ne peuvent être généralisés, ne pourraient-ils à tout le moins être installés sur les grands boulevards et à la rue Neuve à la faveur de leur rénovation ainsi que dans le périmètre UNESCO ?
Dans le centre de Barcelone et de Londres, les municipalités ont même réussi à supprimer le ramassage des ordures en installant un réseau pneumatique souterrain qui achemine directement les déchets vers le centre de tri ou l’incinérateur.

Alors la capitale de l’Europe à la traîne ?

containersunder container

3 réflexions sur « La fin des sacs poubelles ? »

  1. larryinbrussels

    Matongé a ses qualités mais il faut reconnaître qu’il n’est pas le quartier le plus discipliné en matière de propreté. Cela me semble donc un choix douteux pour mener ce projet pilote – sans vouloir être cynique, peut-être était-ce délibéré, pour qu’il soit voué à l’échec et qu’on justifie de renoncer aux investissements en containers et de maintenir le statu quo?

    Répondre
  2. Vanderhulst

    s’il n’y avait que les sacs poubelles ! dans nos quartiers (vieux Molenbeek) c’est n’importe quoi tout le temps et à toute heure…. question d’éducation civique et de sanctions ! des containers ne résoudraient pas grands choses car ce qu’on trouve sur le trottoir n’y n’y rentre pas.

    Répondre

Laisser un commentaire